MANTRA™ VENTURE GROUP | OTCQB : MVTG

Technologie ERC

La réduction électrochimique du dioxyde de carbone (ERC) est l'une des rares technologies d'utilisation du dioxyde de carbone à l'heure actuelle. Par le biais d'opérations électrochimiques, l'ERC transforme le dioxyde de carbone en produits utiles. Les produits chimiques pouvant être récupérés de cette manière incluent notamment l'acide formique et les sels de formiate, le monoxyde de carbone, le méthanol, le formaldéhyde et certains hydrocarbures. Si Mantra explore ces différentes pistes, l'entreprise a jusqu'à présent privilégié la technologie produisant de l'acide formique et des sels de formiate.

Le réacteur ERC est la pièce maîtresse de cette technologie. Sur la cathode du réacteur électrochimique (figure ci-dessous), le dioxyde de carbone, présent dans un mélange à deux phases avec un électrolyte liquide, est converti en produit (ici, l'acide formique) par une réaction électrochimique et catalytique.

Les électrons sont fournis par l'une des réactions d'oxydation possibles à l'anode du même réacteur, ce qui crée en outre un coproduit utile. Par exemple, si de l'eau est oxydée à l'anode, du dioxygène sera aussi produit. Ce coproduit a aussi une valeur et peut être utilisé ou vendu pour améliorer la rentabilité de la technologie.

Bien que la réduction de l'eau en dihydrogène à la cathode soit thermodynamiquement favorisée par rapport à la réduction du dioxyde de carbone, celle-ci peut être facilitée en choisissant un matériau adapté pour la cathode. Le choix de ce matériau, baptisé « électrocatalyseur », est vital pour faire fonctionner correctement le réacteur. Différents métaux, tels que l'étain, sont tout à fait appropriés pour cette application, et Mantra Energy travaille actuellement à l'amélioration de ces catalyseurs.

Mantra Energy a racheté les droits de propriété intellectuelle pour la technologie ERC à son inventeur, le professeur émérite Colin Oloman, en 2008. Les recherches continues menées par Mantra Energy et ses partenaires visent à réduire la consommation d'énergie nécessaire au fonctionnement, à améliorer l'efficacité énergétique globale, à accroître l'activité et la sélectivité du catalyseur, et à améliorer l'ensemble du processus pour aboutir à un système clé en main complet.